étapes contrôleur

Les étapes clés pour devenir contrôleur à la SNCF : un guide complet

Les hôtesses et stewards ne sont pas uniquement dans les avions. Vous pouvez également porter de jolis costumes et prendre soin des voyageurs dans un train, un moyen de transport qui vous emmènera partout. Devenez Contrôleur à la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) pour s’épanouir dans le métier de votre rêve.

Quelles sont les missions d’un contrôleur SNCF ?

Un contrôleur SNCF est un responsable incontournable d’un train ou TGV, pour tous les trajets régionaux ou internationaux. Il intervient dès l’arrivée des passagers à la gare jusqu’à l’arrivée à la destination.

  • Avant le départ : accueil, informations, installation, vérification des équipements, etc. Puis, avant de donner le signal au conducteur de démarrer l’engin, il vérifie le verrouillage de toutes les portes pour assurer la sécurité des voyageurs.
  • Pendant le trajet : le contrôleur SCNF contrôle les billets. Il reste également disponible pour les passagers qui ont besoin d’informations sur les toilettes, les coins café, l’assistance maladie, etc.
  • Après le voyage : une fois que le train arrête de rouler, le contrôleur SCNF annonce aux voyageurs l’arrivée à la gare, puis ouvre les portes. Il peut conseiller certains passagers sur le ticket à acquérir pour un second déplacement en train, pour rejoindre un endroit précis.

À mentionner qu’en cas de conflit dans le train, le professionnel doit trouver une solution. Et ce, dans le but de préserver l’image de la compagnie, tout en répondant aux attentes des clients.

contrôleur sncf

Quelle étude poursuivre ?

Si vous songez déposer votre candidature au poste de contrôleur SNCF plus tard, il est conseillé de décrocher un diplôme de bac+2 au minimum. Vous pouvez choisir une filière littéraire ou scientifique, mais en vous concentrant sur le commerce et le transport.

À la fin de vos études à l’université, vous pouvez contacter directement la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) afin de découvrir les procédures nécessaires. En vous préparant pour le travail, il faut poursuivre une formation professionnalisante. Ce qui vous prendra 4 mois. Tout au long de cette période, vous profiterez des cours théoriques et pratiques pour maîtriser vos missions. Vous aurez à monter à bord d’un train pour quelques trajets pour découvrir les tâches réelles « sur terrain ».  

Quid du salaire et de l’évolution de carrière ?

Le domaine du transport garantit des opportunités d’emploi intéressantes. Vous n’aurez pas forcément besoin de changer de domaine et de miser sur une reconversion professionnelle pour gagner plus d’argent et s’épanouir dans votre métier. Un contrôleur SNCF peut obtenir un poste plus important, généralement concernant la gestion ou la coordination auprès de la compagnie ferroviaire. Vous pourrez également postuler auprès d’une compagnie aérienne ou de transport terrestre, selon les offres disponibles sur le marché.

A lire aussi :  Quels sont les avantages du portage salarial ?

Côté salaire, les débutants reçoivent à partir de 1 500 € par mois. Au fil du temps, avec des bons résultats et des expériences solides, une augmentation salariale significative sera au rendez-vous. Un contrôleur SNCF en poste depuis 2 ou 3 ans empoche une somme mensuelle de plus de 2 000 €.

A PROPOS DU SITE

Vous cherchez des informations précises et actuelles sur les études, la formation ou l’emploi ? Le site Engagement Employeur est là pour vous.

Le webmag pro de l’emploi aborde une variété de sujets, du choix de formation à la recherche d’emploi. Grâce à un contenu riche proposé par des rédacteurs passionnés, ce site coopératif est une véritable mine d’or pour tous les professionnels et ceux en devenir.

qualité de vie au travail